La Fondation ROGER DE SPOELBERCH a notamment pour but d’encourager et de financer la recherche en matière de maladies neuro-dégénératives en général et, en particulier, les maladies psychiatriques altérant gravement les comportements humains, telle la schizophrénie.

Tout projet dont le but est de permettre une meilleure prise en charge de ces pathologies ou d’améliorer la qualité de vie de ceux et celles qui en souffrent ou celle de leurs proches, peut lui être soumis par mail à s.dalayer@frds.ch .

Si en votre qualité de scientifique de haute compétence, vous pensez que la Fondation pourrait soutenir votre recherche, vous êtes invité à adresser un mail circonstancié à info@frds.ch en suivant la procédure détaillée sous l’onglet Règlement du Prix ROGER DE SPOELBERCH.

La liste des lauréats du Prix ROGER DE SPOELBERCH et des travaux de recherches ainsi distingués et soutenus par la Fondation figurent sur le site à la rubrique « Prix ».

Les projets que la Fondation a encouragés et au financement desquels elle a contribué sont multiples et variés. En effet, depuis son origine, la Fondation a répondu positivement à largement plus d’une centaine de demandes de soutien.

Les projets soutenus par la Fondation peuvent se diviser en plusieurs catégories :

  • infrastructure ;
  • acquisition de matériel ;
  • recherche, information et diffusion de la connaissance ;
  • formation, conférences et soutien aux malades et à leurs proches.

Une première catégorie regroupe les projets d’infrastructure comme ceux relatifs à la construction de bâtiments rassemblant des services de psychiatrie, de consultation en neurodéveloppement, abritant les services de psychiatrie infanto-juvénile, accueillant les proches en chambres halte-répit, organisant des ateliers pour personnes souffrant de handicaps mentaux profonds ou en encore de lieux de vie pour personnes atteintes d’autisme.

Une seconde catégorie regroupe les aides consenties pour des acquisitions de matériels menées à leur demande par des institutions hospitalières ou universitaires d’état ou privées. Il s’est agi d’appareils de résonnance magnétique, de microscopes électroniques, de robot chirurgical, d’ordinateurs capables de poursuites oculaires à destination de personnes privées de la parole et à mobilité fortement réduite,  de fauteuils spécialisés.

Les financements consacrés aux projets de recherches constituent la troisième catégorie de projets soutenus par la Fondation. Au rang de ceux-ci une action multidimensionnelle et multidisciplinaire de recherche sur la plasticité du cerveau des nouveau-nés prématurés, une pré-série de dispositifs médicaux devant aider au diagnostic ultra-précoce de la schizophrénie, une meilleure détection et compréhension du Trouble de l’Acquisition de la Coordination  de l’enfant, test de dépistage précoce du Trouble du Spectre de l’Autisme, la mise en place d’un programme d’intervention et de repérage des troubles bipolaires, un dispositif digital pour la détection de la douleur chez les personnes atteintes de démence et non communicantes, de recherche translationnelle de simulation cérébrale profonde.

Enfin, une dernière catégorie regroupe les projets financés par la Fondation ayant trait à la formation dans divers domaines comme la santé mentale ou la rééducation cognitive,  à l’organisation par diverses associations de séjours répit aidants/aidés ou de week-ends pour les familles d’enfants ou adultes malades ou encore la création d’interventions et de représentations artistiques dans des hôpitaux.